Afghanistan : la «mère de toutes les bombes» aurait fait 92 morts, selon un nouveau bilan

Share

«92 combattants» de l’organisation Etat islamique ont été tués dans l‘attaque des Etats-Unis jeudi dans l’Est de l’Afghanistan, ont précisé, ce samedi, les autorités locales. Selon Esmail Shinwari, gouverneur du district de Achin, fief de l’organisation djihadiste dans la province du Nangarhar, «trois tunnels dans lesquels les combattants avaient pris position au moment de l’attaque ont été détruits.»

 

Selon lui, cette attaque n’a pas fait pas fait de victimes au sein de la population civile. «Les civils avaient été informés au préalable et ont pu fuir la zone», a-t-il ajouté.  
 

Cette bombe, «la mère de toutes les bombes» connue sous l’acronyme MOAB (bombe a effet de souffle massif) guidée par GPS avec environ onze tonnes de TNT et d’une puissance d’environ 1/30ème de la plus petite bombe nucléaire, a la particularité d’exploser avant d’heuter le sol en créant une onde de choc destructrice. «C’est la plus forte explosion que j’ai jamais vue. L’endroit a été envahi par des flammes très hautes, a expliqué Esmail Shinwari.

 

Pour le Pentagone, «la cible a été choisie pour assurer un maximum d’impact contre l’EI tout en évitant des victimes civiles». La province de Nangarhar est frontalière du Pakistan. C’est dans cette région que l’EI, qui a proclamé un «califat» en Syrie et en Irak en 2014, a été signalé pour la première fois en Afghanistan début 2015. Une semaine auparavant, un soldat américain avait été tué lors d’une opération dans cette région.
 

 

Des images impressionnantes

 

Jeudi, Donald Trump, le président des Etats-Unis s’est dit «tellement fier de nos militaires» en se félicitant de ce «nouveau succès». Depuis août 2016, les forces américaines ont conduit de nombreuses frappes aériennes sur les bastions des djihadistes, qui ont recruté notamment des talibans afghans ou pakistanais.

 

L’Otan a récemment estimé que 600 à 800 combattants de l’EI se trouvaient dans le pays contre 3 000 début 2016. Les Etats-Unis ont déployé environ 8 400 soldats en Afghanistan pour la formation et le conseil contre les talibans. En mars, le général américain Joe Votel, qui commande les troupes américaine au Moyen-Orient, s’est prononcé pour un renforcement des troupes américaines, ce qui inverserait la tendance observée ces dernières années. 

Sauf que Daech nie ce bilan. Selon l’agence de presse Amaq, Daech affirme n’avoir pas «perdu des hommes ou avoir eu des blessés». 

 

 

VIDEO. Le largage de la bombe

 

 

VIDEO. Les images de l’explosion

You must be logged in to post a comment Login