CP de Jacques Bompard

Share

Face au chômage : le bon sens !


Paris, 14/02/2014 . Une fois de plus, Hollande promet, Hollande échoue. L’éternelle promesse de l’inversion de la courbe du chômage n’a jamais été tenue, et celle de la stabilisation est vacillante.

Le nombre de demandeurs d’emploi en 2013 a augmenté de + 177 880 personnes. Fin décembre, un record historique a été atteint pour les demandeurs d’emploi de catégorie A atteignant 3,3 millions ! Dans ce cauchemar, il semble que les jeunes soient les moins oubliés du système : une baisse de 1500 est visible en 2013 pour ne porter le nombre de jeunes en recherche d’emploi qu’à 535 000. Toutefois, une solution durable n’est pas dans les 100 000 emplois d’avenir, ni les 100 000 garanties jeunes, ni les 20 000 contrats de génération, propositions de formation …

D’autre part, l’absence de considération des plus vieux et des chômeurs de longue durée est notable. Les chômeurs séniors ont augmenté de 81 100 (+12,3% en un an). Quant à ceux de longue durée, leur augmentation est de 241 000. Ainsi, 2 millions sont inscrits depuis un an et plus d’un million depuis plus de deux ans à pôle emploi.
Enfin, les travailleurs les plus pauvres sont de plus en plus nombreux et leur souffrance chaque jour plus grande. Depuis les dernières années, on enregistre chez 10% des plus pauvres une baisse de 180 millions d’euros. Alors qu’à l’inverse, les plus riches le sont de 24 milliards. La justice sociale n’est plus au service de ceux auxquels, elle devrait s’adresser.

J’ai présenté une proposition de loi audacieuse afin de résorber les niveaux accablants du taux de chômage français. Enregistrée le 13 mars 2013 elle cherchait à appliquer concrètement la philosophie qui inspira le préambule de la constitution de 1946 en combattant la politique dite du traitement social du chômage à la fois inefficace et dégradante pour les actifs inoccupés.

Cette proposition rappelait le rôle d’ordonnateur de la politique économique incombant à l’Etat et donc son devoir à la fois de se montrer ferme face à ce qu’il convient d’appeler l’assistanat systématique promu actuellement par le traitement social du chômage. Une réforme globale de la conception même de l’emploi préférant l’adaptation à une conjoncture mondialisée mortifère pour l’emploi en France plutôt qu’à un droit intangible à la subvention du chômage est urgente. Je vous propose de découvrir ma proposition de loi ( http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion0789.asp ) afin de mieux comprendre comment combattre la raison technocratique au profit d’un bon sens que mes adversaires ne manquèrent pas de caricaturer.

Jacques BOMPARD

Maire d’Orange
Député de Vaucluse
La Gazette de Paris est un projet étudié et mis en ligne pour votre plaisir, elle fait partie des sites les plus visités. Si vous aimez la Gazette si vous souhaitez la voir exister encore longtemps, aidez nous à la maintenir en ligne.

You must be logged in to post a comment Login