Musique: Albé sort le clip de « 100 Degrees »

Share
 
 
Après l’EP Face A, sorti avant l’été, Alexandre de La Baume publie sous le nom d’Albé Face B. Les deux EP sont réunis dans un premier album solo Face A+B, attendu le 10 novembre sur le label Simple. 
En marge de Singtank, le duo qu’il a créé avec sa sœur Josephine, Alexandre de la Baume continue sa carrière de mélodiste sous le nom d’Albé. Pour faire découvrir son album Face A+B, Albé a mis en ligne la vidéo de 100 Degrees.
100 Degrees, c’est l’histoire d’un couple qui s’échaude et qui se réchauffe, dans un va-et-vient entre tension nerveuse et tension sexuelle à haute température où se rencontrent reproches, frustrations et désirs.
Dans le clip de 100 Degrees, extrait de l’album Face A+B, on découvre Albé et son groupe en concert dans un étrange cabaret japonais où les shows tantôt sensuels, tantôt burlesques racontent en danses et en images l’histoire de cet amour. Albé nous raconte cette histoire d’abord sans le noir, et peu à peu son visage s’illumine de scintillements multicolores de plus en plus forts à mesure que son chant s’intensifie.
 
 100 Degrees :
 
 
 
Albé a appris la musique à Paris dans les conservatoires de quartier, puis dans les bars le soir en flirtant avec toutes les musiques. De rencontres musicales en rencontres amicales, il côtoie un prof de piano allemand passionné de rythmiques africaines puis, quelques années plus tard, il s’envole pour la Chine où il continue son apprentissage auprès d’un prof de guitare perché dans une grande tour de Shanghai.
 
Après des études de Philosophie et d’Histoire à la Sorbonne, il vit six mois en Sibérie, six mois à Moscou, puis près de deux ans en Chine où il travaille dans la production de cinéma. Il ne cesse d’y écrire et travailler sa musique. Elle le rattrape pour de bon avec la création du groupe Singtank avec sa sœur, au sein duquel il compose deux albums sortis chez Warner Music, In Wonder (2012), produit par Nellee Hooper (Bjork, Massive Attack) et Ceremonies (2014) produit par Samy Osta (La Femme, Rover, Feu ! Chatterton), qu’il défend sur scène à travers le monde. Parallèlement, il compose à titre personnel pour le cinéma et la télévision. Ses compositions lui valent de présenter son travail au Festival de Clermont-Ferrand (sections « Courts en Musique ») et au Festival International du Film Francophone, à Stuttgart et Tübingen. Il travaille actuellement sur deux bandes originales de long-métrages.
 
Son premier disque, en deux parties, est né de son amour inavouable pour sa meilleure amie, à qui il a commencé par déposer des chansons anonymes et très personnelles dans sa boîte aux lettres, signées Albé.
Volontairement foutraque et excessif, il y passe de couplets rageurs à des refrains plus lyriques, d’une complainte amoureuse à un rock nerveux, et jongle du français à l’anglais sans complexe.
C’est un amoureux des grands mélodistes et arrangeurs à la Burt Bacharach, et Alessi Brothers, avec un goût aussi prononcé pour l’immédiateté et la sincérité plus rock de la grande scène indé des années 90 (Pixies, Smashing Pumpkins).
Le projet a été ressassé et turbiné en solitaire sur son ordi portable en voyage, sur des pianos et des guitares enregistrées à l’iPhone puis peu à peu assemblé avec l’aide et les conseils de collaborateurs intimes, d’Emile Larroche à la réalisation à Samy Osta au mix et Iris Kaltenbäck à la plume de certains textes.
 
 
La Gazette de Paris est un projet étudié et mis en ligne pour votre plaisir, elle fait partie des sites les plus visités. Si vous aimez la Gazette si vous souhaitez la voir exister encore longtemps, aidez nous à la maintenir en ligne.

You must be logged in to post a comment Login