Musique: John Milk dévoile le clip de « Got To Be True »

Share
 
 
John Milk sort son nouveau clip : Got To Be True ! Dans ce nouveau clip de John Milk extrait de son album Paris Show Some Love, on retrouve un visage bien connu, celui d’un virtuose au célébrissime déhanché, Larry Vickers, une légende dans le monde de la musique. Chorégraphe américain au destin incroyable, il a dansé avec les plus grands : Michael Jackson, Dalida, Grace Jones, Stevie Wonder… il a côtoyé Andy Warhol au sein de la Factory et dansé dans la mythique série Soul Train. À 69 ans, il a toujours le rythme dans la peau et sa bonne humeur est contagieuse, tant son rire est communicatif.  On le retrouve aujourd’hui comme acteur, incarnant un marabout flamboyant au service du groove novateur de John Milk !
 
Après un 1er album de soul Treat Me Right, largement salué par les médias et la scène européenne, John Milk a effectué son retour avec Paris Show Some Love, un album de R&B moderne et engagé plus dansant que jamais, qui s’inscrit dans une veine néo-soul revendiquée.
Osant la synthèse de J Dilla et de Prince, John Milk assure une fois de plus son authenticité, alliant l’organique au digital. Amateurs de HipHop et de Soul, de Mayer Hawthorne ou encore de Jamie Lidell, vous n’aurez plus à rougir du made in France, la preuve avec le clip de Got To Be True.
 
 
Pour regarder et diffuser le clip de Got To Be True
 
 
 
Amateurs de HipHop et de Soul, vous n’avez plus à rougir du made in France ! Après un premier album, Treat Me Right, empreint de sonorités soul classique et salué par les médias de part le monde, John Milk revient avec Paris Show Some Love, nouvel opus R&B moderne aux textes engagés.
 
Osant la synthèse de J Dilla et de Prince, John Milk impose son authenticité et sa singularité avec un album ambitieux où les sonorités vintage des enregistrements à bande rencontrent la musique électronique moderne. Fort de son expérience en tant qu’ex patron de label (Ka Records) et de ses collaborations avec plusieurs labels soul parisiens (Heavenly Sweetness, Favortie Recording), John Milk a souhaité une synthèse des méthodes d’enregistrement les plus diverses, usant d’un enregistrement live sur un Tascam 8 pistes analogiques, invoquant la chaleur des bandes à l’ancienne, introduisant le beatmaking et la culture hip-hop grâce à de nombreuses machines, telles que les boîtes à rythmes, Moog, synthétiseurs, samplers… un patchwork musical, une mosaïque de sons ouverte aux expérimentations.
 
Les paroles ont été écrites dans un second temps, une fois l’énergie musicale des morceaux délivrée. Un travail d’orfèvre, de sculptures sonores où les textes les plus engagés et les plus profonds viennent se greffer à des mélodies entêtantes. Paris Show Some love est un album à messages, un album conscient. Pour son auteur, la période de création a été fortement marquée par les tragiques attaques terroristes qu’a subi Paris, sa ville.
 
Le titre Paris Show Some Love est d’ailleurs un hommage vibrant, un message, dédié aux victimes de la terrible soirée du 13 novembre 2015. Sur ce nouvel album, John Milk offre une réflexion personnelle et intime sur la capacité de chacun à créer sa propre voie, et s’interroge sur la capacité de chaque être humain à faire bouger les lignes dans cette période où la création, la modernité sont la meilleure réponse à l’obscurantisme.
 
Inspiré par la scène rap et soul US actuelle de TDE à MELLOWMUSIC, en passant par STONETHROW, de The Internet à Anderson Paak, Childish Gambino, John Milk propose un album ambitieux où il dépasse le classicisme de la soul vintage pour nourrir une nouvelle voie, la sienne, celle de la synthèse et de l’expression libre qui fait de Paris Show Some Love un album marquant dans le paysage de la scène soul hexagonale et européenne.
 
John Milk un espoir confirmé qui porte bien haut les couleurs du groove sans frontières.
 
 
 
La Gazette de Paris est un projet étudié et mis en ligne pour votre plaisir, elle fait partie des sites les plus visités. Si vous aimez la Gazette si vous souhaitez la voir exister encore longtemps, aidez nous à la maintenir en ligne.

You must be logged in to post a comment Login