Pourquoi la littérature contemporaine est obsédée par le nazisme

Share

Cette année, les jury du Goncourt et du Renaudot ont décerné de concert leur prix à deux romans travaillés par le nazisme: L’Ordre du jour d’Éric Vuillard et La Disparition de Josef Mengele d’Olivier Guez. Il y a onze ans, le Goncourt était attribué à Les Bienveillantes de Jonathan Littell, mémoires fictives

VOIR LA SUITE ...

source : Slate fr

La Gazette de Paris est un projet étudié et mis en ligne pour votre plaisir, elle fait partie des sites les plus visités. Si vous aimez la Gazette si vous souhaitez la voir exister encore longtemps, aidez nous à la maintenir en ligne.

You must be logged in to post a comment Login